victime d'arnaque , arnaque dénoncée le 03/03/2018 à 00h33

Arnaque dénoncée par Therese le 03/03/2018 a 00h33

Bonjour, je suis victime d’arnaque depuis 2017. Je suis Martine oui l'arnaque au sentiment ses escrocs vous faisant croire à l'amour qui abuse de votre confiance et qui vous vole et qu'on ne voit jamais ses déguelasses j'ai payé cher pour un homme français en cote ivoire je me suis aperçu qu'il a plusieurs profils et qu’il m’avait arnaqué durant tout ce temps. C’est le mois passé j’ai eu l’adresse d’un Commissaire du nom de Monsieur Bamba qui ma permis d’être rembourser et dédommager car nous sommes livré à nous même ici en France quand tu es victime d’arnaque, j’ai fais le tour de toutes les gendarmeries de ma région mais pas de suite par coup de chance je suis tombé sur l’adresse du Commissaire Interpol de la Cote Ivoire : commissaireinterpol@cyberservices.com alors j’ai fais la connaissance de ce gentil monsieur Commissaire qui à parfaitement fais son travail chose rare avec pleins d’escrocs qui ne cessent de faire des victimes. Je vous conseils ses services si vous êtes victimes. Contactez-le à son adresse.

! Signaler un abus

Pensez aux internautes qui passeront après vous, aidez-les à détecter les arnaques parmi les appels téléphoniques reçus en laissant un commentaire à propos de ce numéro....

leo : PLATEFORME SPECIALISEE DE LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE Il est probable que certaines personnes soient confrontées à des situations très délicates et ne savent à quel sein se vouer car celles-ci perdent de l’argent ou parfois toutes leurs fortunes juste parce qu’elles ont faits confiance à des gens qui sont supposés leur rendre service via internet. Cette forme de délinquance orchestrée souvent par des réseaux bien organisés et qui opèrent depuis l’Afrique avec la complicité parfois de certaines personnes en Europe, devient de plus en plus fréquente et les victimes n’ont souvent pas gain de cause malgré les nombreuses plaintes déposées dans les brigades proches de leur localité de résidence. Cette situation a fait l’objet de la quatrième réunion du groupe de travail d'Interpol pour les chefs des unités de cyber crime en Afrique et ceux de l’Europe ; qui s’est tenue du 11 au 13 octobre 2016 au Receptorium de l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam à Plaine Magnien. Une soixantaine de chefs de service de lutte contre la cybercriminalité étaient présents. Lors de la réunion, l'accent a été mis sur le renforcement des capacités et une coopération accrue dans les enquêtes de cybercriminalité à travers le monde afin que les réseaux des cybers criminels soient dénichés pour que les victimes qui ont porté plainte avec des preuves soient remboursées. A cet effet, une plateforme a été créée pour l’échange d’informations et pour l’amélioration des stratégies d’intervention. Les Officiers de Police Judiciaire et les Enquêteurs Spécialisés ont été formés spécialement au niveau de chaque unité pour recevoir les plaintes et les traiter au cas par cas selon chaque victime. Plus de souci à vous faire, être victime n’est pas une fatalité, sortez de votre mutisme et soyez rassurés, tous ceux qui ont perdus de l’argent sur internet et qui détiennent encore des preuves pouvant permettre aux ES et aux O P J de faire l’enquête et de mettre la main sur ces délinquants pour que vous soyez remboursés peuvent déposer leur plainte à nos différentes adresses. Mails : caporalechefgatoune@yahoo.fr NB : Les Enquêteurs Spécialisés en cybercriminalité et les Officiers Judicaires de Police recevront vos différentes plaintes et vous aideront pour que vous soyez remboursés. Toutes plaintes qui ne seraient pas accompagnées des preuves qu’auraient demandées les ES et les OPJ ne seront pas traitées (30/08/2019,08h32)

! Signaler un abus

contactfedpol : Suite à l’appel de Paris du 12 novembre 2018 pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace un certain nombre de résolutions importantes ont été prises. Ainsi Si vous êtes victime d’infractions liées aux escroqueries (phishing, fausse loterie, utilisation frauduleuse de moyens de paiement, menaces, usurpation d’identité…),vous pouvez directement déposer plainte auprès d’un service de Police nationale ou de Gendarmerie nationale ou bien adresser un courrier au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance compétent. Il existe également des services compétents spécialisés dans le traitement judiciaire de la cybercriminalité que vous pouvez contacter afin de leur soumettre les faits dont vous avez été victime. En outre, la Police et la Gendarmerie nationale ont toutes deux mis en place un réseau territorial d’enquêteurs spécialisés en cybercriminalité répartis par zones de compétence. Les Investigateurs en Cybercriminalité (ICC/Police) et les N-TECH Gendarmerie) reçoivent vos plaintes par e-mail à l’adresse suivante : euro.investigat.cybercrime@gmail.com / euro.investigat.cybercrime@consultant.com Un enquêteur spécialisé en cybercriminalité prendra contact avec vous dès réception de votre email et vous donnera les démarches à suivre pour l’arrestation de vos escrocs et la suite de la procédure judiciaire afin que justice soit rendue et que vous soyez dédommagé. (10/04/2019,21h15)

! Signaler un abus

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent sur ce site (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à contact@kimatel.fr.